HYPERTENSION ARTÉRIELLE

CAPSULE SANTÉ

PRÉSENTATION DE CAS

Un homme de 50 ans, en bonne santé, se présente à l’urgence pour renouveler son permis de conduire. Il n’est pas connu pour faire de l’hypertension artérielle (HTA). Il n’a pas de médecin de famille et n’a pas eu de visite médicale depuis plus de 5 ans.

L’EXAMEN

La tension artérielle (TA) est à 175/110 le pouls à 82/min. Le reste de l’examen physique est normal.

LE DIAGNOSTIC

HTA probable ou syndrome de la blouse blanche.

Le syndrome de la blouse blanche est caractérisé par une TA élevée chez le médecin et une TA normale à l’extérieur de son cabinet.

Pour poser un diagnostic d’HTA, il faut plus qu’une mesure de TA. On peut demander une mesure ambulatoire de la TA pendant 24h. Ce test est disponible dans plusieurs pharmacies pour environ $30. Si ce n’est pas disponible, on prend la TA matin et soir pendant 1 semaine. On élimine les 2 premières mesures, il nous reste 12 chiffres de TA. On ne fait pas la moyenne des TA, on calcule le nombre de TA qui sont supérieures à 140/90. Par exemple, si 6 des 12 mesures de TA sont supérieures à 140/90, alors on fait de l’HTA 50 % du temps; si c’est 12/12, alors c’est 100 % du temps.

POINTS SAILLANTS

L’HTA est habituellement asymptomatique, c’est pourquoi on dit de l’HTA que c’est un tueur silencieux. Certains patients peuvent avoir des maux de tête, des saignements de nez, des troubles visuels ou des symptômes neurologiques. Voici les lignes directrices pour classifier la tension artérielle :

Inférieur à 120/80 = optimal

120 à 129/80 à 84 = normal

130 à 139/85 à 89 = normal haut

140 à 159/90 à 99 = HTA stade 1

160 à 179/100 à 109 = HTA stade 2

180 et +/110 et + = HTA stade 3

Les complications de l’HTA sont des évènements cardiovasculaires (angine, infarctus) ou cérébrovasculaires (ICT, ACV). À long terme, on retrouve des dommages aux organes. Le cœur s’hypertrophie, on peut développer une rétinopathie (atteinte de la vision) et/ou une néphropathie (atteinte des reins).

Quelle en est la cause ? La médecine conventionnelle dit que c’est idiopathique, ce qui signifie qu’elle est inconnue. Mais en pratique, on voit bien que les gens qui souffrent d’HTA sont « hypertendus ». Le stress chronique à l’origine de la HTA crée des tensions sur le système nerveux puis, par la suite, sur les différents organes (vaisseaux, reins, cœur).

OPTIONS DE TRAITEMENT

Médecine conventionnelle :

La première intervention est la modification du mode de vie :

Diminution de la consommation de sel (2000 mg/jour), augmentation de l’activité physique, perdre du poids si indiqué, diminution du stress, cesser de fumer.

Plusieurs médicaments sont disponibles; souvent, il faut plus d’un médicament pour bien contrôler l’HTA. Les modes d’action sont différents.  Il y a la classe des diurétiques, celles des bêta-bloqueurs, d’autres agissent sur l’hormone angiotensine ou encore en bloquant les canaux calciques.

Médecine complémentaire :

Naturopathie

L’approche du changement de mode de vie demeure la première intervention. Un journal alimentaire aide la naturopathe à bien cibler ses interventions et permet au patient de prendre conscience de son alimentation. Des transformations alimentaires associées à un programme d’exercices physiques peuvent faire baisser la tension artérielle.

Des outils de gestion du stress sont enseignés comme :

– le dialogue avec les cellules de Guy Corneau et Pierre Lessard disponible sur leur site Internet.

– la cohérence cardiaque, un exercice respiratoire de 5 minutes à faire 3 fois/jour

– tout autre moyen de relâcher les tensions sur le système nerveux (tai-chi, yoga, Qi-Qong, massage…)

Plusieurs remèdes naturels sont disponibles, mais il faut faire un bilan de santé afin d’identifier les organes à cibler, soit le système nerveux, le cœur, la circulation ou les reins.

Acupuncture

C’est aussi un moyen efficace pour traiter l’HTA. L’acupuncteure agira sur le cœur, les reins et le foie. Elle peut aussi contribuer à une détente du système nerveux.

Ostéopathie

L’ostéopathe aussi peut intervenir du côté des reins et du retour veineux. Elle peut également travailler le diaphragme pour équilibrer les pressions au-dessus et en-dessous de celui-ci.

Soins énergétiques

L’approche énergétique est globale. Elle contribue à stimuler la personne à se retrouver et par le fait même à stimuler ses propres systèmes de guérison, de régulation. Plusieurs interventions sont possibles pour rééquilibrer la tension artérielle : détente du système du nerveux, intervention au niveau de la circulation sanguine et du cœur, des reins et des hormones.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

VOS COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS :

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *