Faire cesser et prévenir les reflux gastriques

reflux gastrique

Faire cesser et prévenir les reflux gastriques

Avez-vous le goût de prendre des antiacides? Afin de pouvoir vaguer à vos occupations sans être dérangé?

Pourtant, il peut s’agir d’un problème d’hypo acidité et non d’hyperacidité de l’estomac… ce qui fait que nous avons la sensation que les aliments remontent dans l’œsophage.  Une telle situation cause beaucoup d’inconforts, mais est-ce le sphincter qui a perdu son tonus et devient paresseux?

Un simple antiacide ne peut régler la situation. En fait, il permet de ralentir le feu à l’intérieur, mais ce n’est qu’une question de temps avant que ce feu ne fasse rage à nouveau, et même plus fort qu’avant.

Le problème de reflux gastro-œsophagien est de plus en plus commun, même chez les bébés. Souvent, la source peut être des intolérances ou allergies alimentaires. Il peut aussi s’agir d’une hernie hiatale, le stress (souvent la première cause), le surpoids, les boissons alcoolisées, les boissons gazeuses ou le café, une trop grande consommation de sucre, trop de féculents (le blé entre autres) et d’aliments raffinés.

Les antiacides sont souvent la solution temporaire. Il faut savoir que toute acidité entrant en contact avec la muqueuse fragilisée de l’œsophage va à coup sûr provoquer des brûlures.

L’estomac a absolument besoin d’un environnement acide afin de mieux digérer les aliments et pour faire une barrière à différentes bactéries pathogènes.

Mais posons-nous la question : pour quelle raison le sphincter de l’œsophage laisse-t-il remonter le contenu acide de l’estomac?

Saviez-vous que 90% des gens présentent une hypochlorhydrie? Tout à fait le contraire de ce que la majorité des gens pensent.

Le stress est trop souvent la cause, car, sous l’influence de l’adrénaline, le système gastro-intestinal travaille au ralenti. Le stress sollicite le système nerveux sympathique, donc le système nerveux parasympathique (l’estomac est géré par le parasympathique) reste en arrière-plan et n’envoie pas de signaux au système nerveux pour lui demander de fabriquer de l’acide chlorhydrique permettant une digestion efficace.

A cause de ce manque d’acide chlorhydrique, la nourriture stagne dans l’estomac et les bactéries s’installent.  Ces micro-organismes produisent une grande quantité de gaz.  Une acidité normale empêcherait leur survie.  Ce gaz comprime le sphincter œsophagien inférieur, qui manque probablement de tonus aussi.

Si vous avez une alimentation propice à la création de gaz (mauvaises combinaisons alimentaires, aliments raffinés, trop de sucres, boissons gazeuses, alccool), vous avez aussi une condition idéale pour l’apparition de reflux gastriques.  Sous la pression du gaz, et à cause du manque de tonicité, le sphincter va laisser remonter l’acide.

Comment pouvez-vous tonifier votre sphincter et améliorer votre sécrétion enzymatique? Les teintures de feuilles d’artichaut et ou des racines de gentiane sont d’excellents choix. Prenez dilué dans un peu d’eau 15 minutes avant les repas.

Je vous suggère de limiter la formation de gaz afin d’éviter l’apparition d’une flore déséquilibrée. Portez attention à la taille de vos repas et évitez les aliments générateurs de gaz. Terminez chaque repas avec une protéine afin d’éviter une pression supplémentaire sur le sphincter.

Les probiotiques contribueront à rétablir la flore digestive.  Les graines de fenouil, de cumin et d’anis peuvent être mâchouillées après les repas ou infusées. La tisane de camomille allemande et la menthe poivrée offrent un soulagement à l’estomac, ainsi que le gel d’aloès et le vinaigre de cidre de pomme.

Certaines plantes viendront cicatriser et faciliteront la régénération de la muqueuse digestive.  La calendula, le plantain, l’orme rouge, la guimauve, la réglisse (évitez la réglisse si vous faites de la haute pression) seront de bons choix. Vous pouvez les prendre seules ou en groupe.  Je vous invite à éviter de trop boire pendant le repas, ce qui contribue à diminuer l’acidité digestive et enzymatique, ils sont si précieux.

N’hésitez pas à faire un suivi avec un professionnel, afin de bien identifier les causes, de trouver les intolérances alimentaires et de proposer un protocole personnalisé à vos besoins.

Colombe Gauvin N.D.

Réf :

www.herbotheque.com

www.jardindevie.com

Suivez nous sur les réseaux sociaux

VOS COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS :

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *